Sterilux : accompagner l’innovation vers le succès

Sterilux : accompagner l’innovation vers le succès

Sterilux est une jeune et prometteuse start-up dans le secteur des technologies médicales. Ils ont approché Glosya car l’un de leurs objectifs est de pénétrer le marché africain de la stérilisation avec le concept abordable de Sterox qu’ils ont développé en Suisse.

La première étape consistait à comprendre le Business Plan de Sterilux avec le PDG de Sterilux, sa motivation et ses besoins.

Cette phase doit être effectuée de manière approfondie avec des visites sur site pour la collecte, l’analyse et la préparation de la documentation clé.

Cela permettra ensuite à Glosya de valider le business plan et d’articuler clairement l’opportunité commerciale de la deuxième étape, à savoir la connexion avec le réseau financier de Glosya en Afrique et en Suisse.

En parallèle, l’équipe de Glosya travaille également avec Sterilux pour préparer la phase de déploiement en Afrique. Je considère cette troisième étape comme une phase de « valeur ajoutée » au cours de laquelle toutes les facettes de l’entrée du marché en Afrique seront discutées et mises en œuvre entre Sterilux et le réseau opérationnel Glosya en Afrique et en Suisse.

Pour plus d’informations sur Sterilux cliquez ici.

Rédaction: Patrick Ferronato
Crédit photo: Sterilux

Rencontrez nos experts

BEAT STOLL

BEAT STOLL

Directeur Glosya Medical

Médecin spécialisé en médecine interne et en santé publique, privat-docent à l’Université de Genève, le Dr Stoll s’implique dans la formation en santé globale et dans la recherche au niveau international, notamment pour l’Université de Genève, la fondation EssentialMed, l’OMS, le CICR et la faculté de médecine de Yaoundé au Cameroun et d’autres institutions et gouvernements africains.

« Vous avez le feu sacré ! » La remarque de son médecin-chef et directeur de thèse, le privat-docent Dr Jean-Pierre Berger de l’hôpital de la Riviera (anciennement le Samaritain) à Vevey, ne saurait être plus pertinente concernant l’engagement personnel du Dr Beat Stoll, directeur de Glosya Médical. 

En effet, la médecine est plus qu’une vocation pour ce médecin-entrepreneur. Celle-ci le conduit très tôt dans les hôpitaux régionaux en Suisse où il intègre les fondements de la médecine interne. 

Formé en médecine tropicale à Bâle, le Dr Beat Stoll y rencontre son « troisième grand patron », le Professeur Dr Tanner, directeur charismatique du Swiss TPH, chercheur en maladie tropicale et expert renommé de la santé dans les pays tropicaux. Son extraordinaire approche pédagogique et son ouverture aux aspects sociodémographiques et économiques vont susciter chez le Dr Stoll une passion pour la santé dans les pays tropicaux et une véritable fascination pour la biologie des cycles parasitaires.

Arrivé au Cameroun, engagé par l’ONG SolidarMed et la Fondation du Jumelage de l’hôpital de Vevey, et une fois le baptême des différences dépassé, il est rapidement convaincu que la médecine de terrain requiert une approche globale. En Afrique, l’exercice de la médecine ne saurait faire l’économie de l’histoire, la culture, les traditions et les moyens du patient. Seule une appréhension systémique et contextualisée, centrée sur les possibilités du patient, est à même de produire les résultats escomptés.

C’est ainsi que le Dr Beat Stoll va mettre sa créativité, son ingéniosité et son ouverture à l’interdisciplinarité au service d’une médecine globale.

La liberté d’agir, de négocier, de créer de la valeur ajoutée en sortant du cadre, de former le personnel et de développer le management dans les organisations seront autant de facteurs de motivation qui n’ont cessé de se renforcer avec les années.

Conscient de la rationalité limitée de chaque individu, il table sur le potentiel de ses projets en misant sur le développement d’approches connexes entre la médecine traditionnelle et la médecine académique. Tant dans ses enseignements en santé publique (MAS en Santé Publique, Université de Genève), en santé globale (Master of Science in Global Health, Université de Genève) que dans son rôle d’expert en recherche, il crée l’espace et la dynamique nécessaire à la contribution de chaque acteur clef (médecins, ingénieurs, sociologues, économistes, politiciens, juristes, etc.) pour répondre efficacement aux défis de la santé globale.

Pour gagner en performance et en pertinence, il poursuit l’objectif de confronter les approches, de s’appuyer sur les savoirs multidisciplinaires. Ensemble, les professionnels élaborent des réponses cohérentes, adaptées aux problématiques de santé communautaire des pays en voie de développement.

Pour sensibiliser son audience sur les façons de « motiver les communautés à consulter », le Dr Beat Stoll n’hésite pas à entamer « TB or not TB » à la clarinette basse, en compagnie de deux collègues musiciens du Zimbabwe, lors de la conférence interministérielle à Moscou en novembre 2017 traitant des enjeux liés à la tuberculose. Sa performance marque les esprits et lui ouvre des portes.

« Aujourd’hui on connait les gestes médicaux qui sauvent, la morbidité et la mortalité observée en Afrique ne sont pas qu’une problématique de médecine », livre le Dr Beat Stoll qui se décrit comme un scientifique engagé sur le terrain, plaçant le patient au centre de ses motivations. Il définit la réussite des programmes comme étant l’action qui « touche le plus de personnes possible » et potentiellement « de nouveaux patients ».

« Le succès dans la santé n’est pas seulement le geste médical », confie-t-il. Ainsi le geste médical est à la santé ce que le solo d’instrument est à la musique, une partie essentielle d’une réalité plus globale. Si le solo met un instrument à l’honneur, le refrain passe un message et la musique raconte une histoire et marque les esprits.

Parmi les nombreux projets de Glosya Medical se trouvent aujourd’hui le soutien au déploiement de GlobalDiagnotiX en Afrique. L’imagerie médicale (radiologie et échographie) est indispensable pour faire de la bonne médecine de proximité dans les pays en voie de développement et contribuer ainsi à la couverture universelle de la santé, une priorité d’action de l’OMS.

À titre d’exemple, « la place de la radiographie du thorax dans le processus de diagnostic de la tuberculose a une importance majeure ». Une fois implanté, ce nouvel appareil de radiographie, né d’une réelle mutation technologique, répondra aux nombreux enjeux des soins primaires également dans les hôpitaux de brousse.

Pour le Directeur de Glosya Médical, les succès dans le domaine de la santé sont comme ceux dans la culture, la littérature, l’architecture ou la musique : ils traversent le temps et laissent un héritage aux générations futures.

Rédaction : Caroline Haldemann

Stérilux, une révolution dans la stérilisation

Stérilux, une révolution dans la stérilisation

Glosya est fière d’accompagner SteriLux SA pour rassembler les investisseurs en vue du développement de ses affaires, ainsi que dans son déploiement commercial en terres africaines.

SteriLux développe une machine bon marché et peu gourmande en énergie et en eau. Selon Marc Spaltenstein, ancien de l’EPFL et CEO de l’entreprise, cette machine consomme environ 10 000 fois moins d’eau et 100 fois moins d’électricité qu’un autoclave traditionnel. Idéale en conditions extrêmes.

Lire l’article complet ici.

Source de l’article : 24 heures  
Vidéo : RTS

L’imagerie, couteau suisse de la médecine de brousse

L’imagerie, couteau suisse de la médecine de brousse

Ce qui n’était encore qu’un projet au début 2018 – GlobalDiagnostiX – est devenu réalité en quelques mois et ce, entre autres, grâce à GLOSYA qui a levé 13 millions de francs pour concrétiser ce projet d’envergure. Dr. Beat Stoll, l’un des pères du GlobalDiagnostiX, a rejoint depuis l’équipe de Glosya afin de contribuer à identifier et déployer de l’équipement médical approprié en Afrique. Dr. Stoll est persuadé que mettre une technologie médicale fiable à portée des pays en développement ne peut se faire que par une collaboration interdisciplinaire avec des experts du terrain.

« Beat Stoll dépoussière l’image du médecin aux pieds nus soignant en brousse avec trois fois rien: la priorité, c’est de déployer la radiographie dans les hôpitaux de district; on renforcera ainsi la médecine de brousse. C’est quand il intervenait comme interniste au Cameroun qu’il a pris conscience de l’enjeu. Le déclic? «Beaucoup de mes patients mouraient des mêmes maladies qu’en Europe, mais je ne pouvais pas les diagnostiquer sans imagerie.»

Associé à Klaus Schönenberger et à son collègue de l’EPFL Bertrand Klaiber, Beat Stoll a pour objectif de mettre enfin la radiographie à portée des pays en développement. Une initiative de recherche basée à l’EPFL a été lancée dans ce but. «Nous avons compris qu’il fallait repartir de zéro», explique le Dr Klaus Schönenberger, qui coordonne le programme multidisciplinaire EssentialTech du Centre de coopération et développement de l’EPFL. Le pari est de mettre sur le marché un appareil de radiographie totalement repensé, adapté aux contraintes locales d’un hôpital de brousse.

De cette démarche de rupture est né un prototype sur le campus lausannois. Il est le résultat d’une intense collaboration multidisciplinaire et internationale, avec les Hautes écoles spécialisées (HES-SO) en Suisse et le Centre hospitalier universitaire de Yaoundé, au Cameroun. »

Lire l’article complet ici.

 

 

Source de l'article: Le Temps
Crédit photo: © Odile Meylan/Editions LED

Technologies de la santé à Maurice: un marché très prometteur pour les entreprises suisses

Technologies de la santé à Maurice: un marché très prometteur pour les entreprises suisses

L’île Maurice connaît l’une des plus fortes expansions en matière de technologies et traitements médicaux en Afrique.

Si les pays africains se sont donné pour mission d’assurer leur propre production d’équipements médicaux à plus ou moins longue échéance, la réalité est tout autre: l’Afrique augmente ses importations pour être en mesure de répondre à la demande présente et aux besoins futurs. Il en résulte toutes sortes d’opportunités d’affaires pour les entreprises suisses.

Principaux segments du marché

Le secteur de la santé à Maurice est devenu un cluster intégré autour d’un groupe d’activités clés à haute valeur ajoutée, comme les appareils médicaux, le tourisme médical, la télémédecine, les thérapies alternatives et le bien-être.

Une multitude de sociétés multinationales – notamment les Suisses Novartis et Labatech-Pharma – investissent déjà dans des centres d’excellence à spécialités multiples ou super-spécialisés visant à répondre aux besoins croissants, ou exportent leurs produits à Maurice.

Nous vous invitons à lire l’article complet ici.

 

Source de l'article: Switzerland Global Enterprise
Crédit photo: © Pixabay  

Pristem lève 14 millions de francs pour démocratiser la radiologie numérique

Pristem lève 14 millions de francs pour démocratiser la radiologie numérique

Le fabricant d’équipements médicaux Pristem signe une levée de fonds de 14 millions de francs, dans le but d’industrialiser et déployer à large échelle sa solution d’imagerie médicale.

La nouvelle solution de radiologie, qui sera commercialisée par la start-up issue du programme EssentialTech de l’EPFL, Pristem, a pour but de démocratiser, techniquement et financièrement l’accès à la radiologie.

Elle vient de terminer une levée de fonds de 14 millions de francs auprès d’investisseurs suisses et africains

La levée de fond, soutenue par la société Glosya a été réalisée auprès de deux investisseurs suisses, dont un investisseur principal amenant son expérience dans le secteur des services médicaux, et de deux investisseurs africains, l’un d’eux dirigeant un important groupe d’imagerie médicale. Le principal investissement provient de la société Privegest.

Pour lire l’article complet, cliquez ici.

Source :  AGEFI